Grâce à l’actimétrie, les liens entre TSA et rythmes veille-sommeil se précisent

Les enfants et les adultes présentant un trouble du spectre de l’autisme (TSA) souffrent souvent de troubles du sommeil, en particulier, de difficultés d’endormissement, d’une durée de sommeil courte, de cycles veille-sommeil irréguliers, d’un syndrome de retard de phase de sommeil. Ces troubles peuvent affecter la qualité de vie des patients et de leur famille, et pourraient majorer certains signes de l’autisme comme : les comportements répétitifs, l’hyperactivité, les symptômes émotionnels et les perturbations des interactions sociales. Pourtant, la relation entre les schémas veille-sommeil et les traits du spectre de l’autisme est peu étudiée. Ainsi, une équipe de chercheurs a étudié si les caractéristiques du cycle veille-sommeil, particulièrement celles liées au sommeil, à l’activité physique et au rythme circadien, sont associées à certains traits du spectre de l’autisme.

Pour lire la suite
identifiez-vous !

Mot de passe oublié ?

*Champs obligatoires

icone docteur

NOUVEAU ?

Vous êtes professionnel de santé et souhaitez accéder à tous les contenus qui vous sont réservés sur autismeetsommeil.fr ?

Créez votre compte dès maintenant, c’est facile, rapide, et entièrement gratuit.

Créer un compte